Copenhague en trois mots

Premier “grand voyage“, première fois pour moi que je prenais l’avion, c’est la capitale danoise que j’ai choisi pour cette inauguration. Comme toutes les personnes qui y sont parties je crois, la ville m’a séduite ! On y est restés une semaine en tout mais je pense qu’un séjour de 4-5 jours aurait suffit. C’était la dernière semaine de mars et au niveau de la météo, je crois qu’on peut dire qu’on aura découvert Copenhague sous toutes ses conditions météorologiques possibles ! Et je dois vous dire que je m’attendais à avoir plus froid ( excepté le jour où il a beaucoup, beauuucoup neigé ). Encore faut-il se préparer suffisamment à affronter le froid nordique en empilant les couches : débardeur + t-shirt + sous-pull + pull + manteau pour le haut et collant + pantalon + 2 paires de chaussettes pour le bas ! On ne néglige absolument pas le bonnet/écharpe/gants et c’est parti !

Je ne vais pas vous détailler chaque jour de la semaine mais plutôt essayer de vous faire comprendre et ressentir la ville comme je l’ai ressentie personnellement.

Le calme

Arrivés un samedi, on a décidé de flâner dans les rues le soir pour s’émerveiller de l’effervescence de la ville… mais l’effervescence était plutôt aux abonnées absentes ! La période de l’année a très certainement dû joué un rôle majeur dans cet aspect très calme de la ville. La capitale était tellement discrète et endormie qu’elle en était devenue apaisante. Très peu de voitures, pas tellement de vélos. Les gens étaient au chaud dans les bars et les restos. Et nous, on appréciait la sérénité qui s’installait.

L’absence du trop plein de voitures se fait aussi ressentir la journée. J’ai lu ci et là que les vélos s’accumulaient au point de remplacer les embouteillages de voitures l’été mais fin mars, ce n’était pas le cas. Imaginez le bruit des voitures fortement réduit, ça vous fait déjà vous faire sentir mieux, non ? Les vélos sont nombreux et rangés mais très peu sont attachés. Les vols de vélos sont bien moins nombreux que chez nous. Encore un point qui s’ajoute et qui contribue à cette sensation de sécurité.

le Airbnb de Sissel

On a loué un logement entier sur airbnb pour faire des économies et aussi pour s’immerger franchement dans la vie danoise. On voulait cuisiner, découvrir les habitudes de vie des habitants et s’inspirer de ce qui constitue leur quotidien. L’appartement faisait une cinquantaine de m2 et était très bien décoré. Il y a un mélange de minimalisme moderne et de vieilles choses sortis du grenier de nos grands-parents. Les danois aiment se distinguer en chopant des vieux objets très joliment designés en les mettant en valeur en les débarrassant d’un bazar inutile aux alentours. il n’y a pas de télé, juste des plantes. Beaucoup de plantes. Vous avez compris, on y est bien comme chez papy et mamie mais qui ont bon goût.

La tolérance

A Copenhague, comme il fait plutôt froid, on privilégie le confort à l’esthétique. Je me suis retenue de photographier les gens mais la dégaine de certains sont hyper décomplexant ! J’ai vu bon nombre de palmiers sur la tête tenus par des chouchous tout droits sortis des années 80, accordés à une doudoune ( je déteste les doudounes ) et à un excellent combo jogging/baskets. Très peu de couleurs dans les tenues vestimentaires. Pas souvent de maquillage. Et on ne se regarde pas. Ça peut paraître très froid dans l’aspect relationnel mais pour ma part, ça m’a fait beaucoup de bien de ne pas être regardée. Les gens vont d’un point A à un point B et c’est tout. J’ai même lu quelque part que regarder quelqu’un dans les yeux s’apparentait à du flirt. Pas besoin de plaire à quiconque sauf à soi par pure envie.

Les gens sont très souriants et gentils, ils se sentent bien et ça se voit. Ils sont bien souvent volontaires pour vous aider. Demandez à un chauffeur de bus votre chemin, il vous invitera à s’asseoir près de lui pour vous indiquer la station à laquelle s’arrêter et quel chemin prendre ensuite. Les danois parlent tous très bien anglais. Ils feront des efforts pour se faire comprendre si vous avez du mal et avec le sourire. Moi qui comprend l’anglais mais qui n’ose pas le parler, je me suis lancée et j’aurais même voulu essayer de tenir une discussion.

La beauté

j’ai juste envie de vous balancer les photos pour me faire comprendre mais tout le monde le dit et c’est vrai : Copenhague est magnifique. Voilà, c’est dit ! Les bâtiments sont adorables, le port Nyhavn est un plaisir pour les yeux et le street art est omniprésent. On a eu envie de découvrir le parc d’attraction Tivoli la nuit, sous quelques flocons de neige. Le sol était mouillé, les lumières se reflétaient. C’était magique

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *